Project Description

Une collection documentaire dirigée par Marie-Christine Carfantan

Durée : 13×52

Langue : Français

Format : 4K

Diffuseurs : En recherche

Distributeur : En recherche

Grottes, rivières souterraines, maisons troglodytes, cavités, gouffres… La France est riche de ces lieux restés longtemps secrets, auréolés de mystères, et qui font pourtant partie d’elle. Qui ont même bâti son Histoire.

L’Hexagone serait le 3ème pays dans ce domaine après la Chine et les Etats-Unis. Et si les sous-sols de certains territoires sont particulièrement réputés, comme ceux de la Dordogne ou du Maine et Loire, d’autres, moins médiatisés, n’ont pourtant rien à leur envier. Et chaque région de regorger de ces merveilles enterrées, dont au mieux on ne sait pas grand chose, et dont au pire, on ignore même parfois l’existence.

Saviez-vous par exemple que les égouts de Paris sont encore nettoyés à la force des bras ? Qu’il existe un record du monde de traversée funambule en sous-sol ? Ou encore que le Jura compte à lui seul plus de 4000 cavités répertoriées ?…

Chaque région de France est un appel à un nouveau voyage. Un voyage dans « le sixième continent », celui des ténèbres. Car ces souterrains, préhistoriques ou modernes, se visitent et se vivent.
Le Petit Futé, le Guide du Routard ou encore Tripadvisor en ont même fait des guides ! Ainsi, près de 4 millions de personnes s’y sont aventurés en 2016. Un véritable business du « six pieds sous terre » qui pose d’ailleurs des problèmes d’accessibilité, mais surtout de dégradation. Alors, quand des dizaines de nouveaux sites sont découverts tous les ans, d’autres se ferment aux visiteurs, à l’image des célèbres grottes de Lascaux ou Chauvet, dont on ne peut plus aujourd’hui visiter que les fac-similés.

Concilier préservation scientifique et exploitation économique, c’est là le grand défi de ces prochaines années. Sur les quelques 170 cavités ornées mises à jour en France, seul un dixième est encore accessible au grand public par exemple. Pour autant, ils sont de plus en plus nombreux à vouloir en arpenter les dédales…